De Pierre et de Sel...

24 juin 2018

Chambéry, à nouveau...

L'accès se faisait par l'autre entrée, il est un peu compliqué d'accéder au site avec les consignes de sécurité en cours.

chateau

La Sainte-Chapelle du château de Chambéry a été construite au début du XVème siècle.

plafond

La voûte en gothique flamboyant est simplement magnifique (oui, j'ai un faible pour le gothique flamboyant)

vitraux

Mes photos ne rendent pas hommage à ce bâtiment... vous ne pourrez que deviner la beauté des vitraux. Etonnament, je trouve que les lustres modernes s'insèrent plutôt bien dans le décor. La tribune de l'orgue est beaucoup plus dicutable sur le plan esthétique. Mais il faudra vous déplacer pour le constater, je ne l'ai pas prise en photo.

Ce fut l'occasion d'acheter un nouveau livre sur l'histoire de la Savoie (ma bibliothèque s'asphyxie et je manque de murs disponibles pour rajouter de nouveaux rayonnages. Solution ?).
L'ouvrage retrace la vie d'une des filles de Thomas 1er, lequel était né au château de Charbonnières, un site que j'aime beaucoup, même s'il n'en reste pas grand chose, et où je vous emmènerai un jour...

A tous, un très beau dimanche...

livre

Les droits d'auteur sont entièrement reversés à l'Ordre. En vente en ligne...

Posté par _Alienor_ à 08:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2018

Projet 52 - Détail

Les détails, c'est toute ma vie. Ils me sautent aux yeux, saturent ma mémoire, prennent le pas sur le reste, j'y noie même l'essentiel...

Mais aujourd'hui, je ne suis pas très inspirée.

D'ailleurs, d'une manière générale, je suis en train de m'essouffler, ce retour dans la blogosphère ne m'a pas apporté ce que j'attendais.
Heureusement que j'ai de remarquables commentateurs de l'extrême, qui se risquent sur des billets où personne ne met les pieds... mais malgré leurs contributions intéressantes, je commence à m'ennuyer un peu, ne trouvant pas assez de stimulations au regard du temps passé en ligne... bref.

Détail ?
Détail !

détail

U2 - I Still Haven't Found What I'm Looking For

Posté par _Alienor_ à 07:01 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2018

Histoire de lire... entre fiction et réalité.

Trois livres, une thématique : l'Histoire.

20180619214124858232

"Le tableau du maître flamand", de Arturo Pérez-Reverte, m'a été conseillé par Alphonsine.
Une excellente surprise, malgré un démarrage un peu difficile. Je me suis passionnée pour l'histoire du tableau et la réalité qu'il dépeignait, aussi bien que pour la partie d'échec, que je me suis appliquée à comprendre dans le moindre déplacement de ses pièces.
Un excellent moment de lecture, du genre qui vous fait regretter de voir arriver si vite les dernières pages. J'ai aimé les descriptions de l'auteur, son goût pour le détail et pour se façon de croquer certains traits de ses personnages, leur donnant une dimension intéressante. D'une manière générale, je me fiche de savoir que tel personnage a les cheveux bleus et les yeux roses, en revanche, savoir qu'il fait "un geste résigné qu'il avait dû adopter bien des années plustôt. Un de ces gestes qui ne s'apprennent qu'au prix de toutes les illusions" (p.46) me parle nettement plus.

En plus, j'ai retrouvé au gré des pages Bach, Eischer, et suffisamment de logique mathématique pour que cette lecture fasse écho à une autre de mes lectures en cours : "Goëdel Eischer Bach, les brins d'une guirlande éternelle"... j'aime que les éléments de ma vie se répondent et s'articulent entre eux, j'aime les "coïncidences", ces manifestations de la loi du beau...

Comme ce roman date un peu (mon exemplaire a été imprimé en 2007), il est un peu plus difficle à trouver (j'ai dû le commander), mais s'il vous passe sous le nez, n'hésitez pas...

 

 "Ar-Men, l'enfer des enfers" de Emmanuel Lepage, m'a été conseillé par Ma. Bon, là c'est un peu spécial, parce que mon arrière-grand-père naviguait dans le secteur, tout au moins quand il ramenait son bateau dans son port d'attache, aussi le thème me touche un peu personnellement...

Trois histoires s'entremêlent, passé, présent, légende, pour évoquer un lieu emblématique de l'histoire maritime, la chaussée de l'île de Sein, avec ses naufrages et ses phares, dont le plus spectaculaire de tous, construit dans des conditions à peine imaginables, Ar-Men. Les planches sont magnifiques, la mer est rendue avec toute sa vie, sa beauté, sa puissance.
Et comme j'ai acheté l'édition n°1, j'ai même eu droit à un reportage sur les phares en DVD, qui s'avère un très bon complément de la BD.

Je le conseille vivement à tous ceux qui aiment la mer, et la Bretagne...

 

 "L'ordre du jour" de Eric Vuillard, ne m'a été conseillé par personne, mais outre qu'il a remporté le prix Goncourt 2017, et qu'une fois de temps en temps il est de bon ton de lire un Goncourt, un livre qui traite d'une page aussi importante de l'Histoire est forcément tentant. Précision, ce n'est pas à proprement parler un roman.
Ceux qui me connaissent savent mon goût prononcé pour les coulisses, les envers de décor, et justement, c'est dans les arrière-salles de l'Histoire que Vuillard nous entraine (mention spéciale pour son travail de documentation), dans un récit compact, puissant, acéré...

Le style au départ est très bon, là n'est pas la question, mais un peu conventionnel, un peu trop littéraire (ou alors c'est moi qui ai du mal à entrer dans les livres ? c'est quand même récurrent, dans mes impressions de lecture, ces débuts laborieux) mais au fil des pages le ton se libère et nous voilà entraînés dans la valse grotesque et tragique qui mène à une des pages les plus sinistres de notre histoire.
On en sort un peu étourdi, écoeuré par les ressorts du comportements humain, révolté, aussi, d'une certaine façon.

"Le monde cède au bluff" (p.118), une une phrase qui résume à mon avis parfaitement cet ouvrage, avec tout ce qu'elle comporte de dérisoire et de désolant.
Un livre excellent.

 

Posté par _Alienor_ à 12:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2018

Ce livre dont je ne parlerai pas

Dès que je trouve un livre ou un magazine qui parle d'un membre de ma famille, je l'ajoute à la médiathèque familiale.

J'ai ainsi déniché un émouvant récit détaillé de la mort de mon grand-père sur le front, celui de certains événements qui se sont passés dans ma maison en 1792 et qui complètent le récit oral qu'on s'en faisait dans la famille... j'ai récupéré également des interviews dans des magazines, un reportage télé, des documents de l'Ina, bref, je prends tout ce qui passe...

Alors quand on m'a parlé de ce roman...

Il faut savoir que je n'aime pas du tout les gens qui règlent leurs problèmes sur la place publique.
Je ne lis jamais les livres de personnes qui, sous couvert d'exutoire thérapeutique, déversent les détails de leur vie privée, et par ricochet, celle d'autres personnes qui n'ont pas demandé à être exhibées aux yeux de tous.

J'ai tout de même acheté ce livre.

Mais n'ai pas pu le terminer.
Car même s'il se présente sous les traits d'un roman, les prénoms n'ont pas été changés, et il devient difficile de prendre le recul permettant de se retrancher derrière une vision romanesque du récit... Le livre raconte une profonde rancoeur, résultat d'événements de vie indépendants qui, au lieu de s'exprimer sur les personnes à l'origine du problème, idéalisées, s'est focalisée sur des personnes non investies affectivement, par moment même, pour certaines, déshumanisées (afin qu'il soit plus facile, j'imagine, de leur faire endosser le rôle de bouc émissaire qui leur a été dévolu). L'aigreur et la haine débordantes du récit en discréditent le contenu.
Je n'ai aucun mal à imaginer la souffrance de l'auteur et le plaindre, je sais qu'il s'est montré merveilleusement résiliant par la suite, et que ce livre l'a peut-être aidé dans ce travail sur lui.
Mais il est toujours extrêmement désagréable de se retrouver éclaboussé, même de cette manière indirecte.

livres

Posté par _Alienor_ à 12:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2018

Ce photomaton que j'aime pas

J'ai perdu ma carte d'identité. Il faut donc que j'en fasse refaire une.
Première étape, les photos.
Direction le photomaton.

Rideau. Réglage du siège. Cinq euros. Consignes.
Il faut enlever les boucles d'oreille ? J'enlève mes boucles d'oreille.
Vous êtes prêt ?

photo 1

Ne me demandez pas comment j'ai réussi à faire une tête pareille, j'en suis encore toute traumatisée. Je sais que je suis assez expressive, mais je ne pensais pas ressembler à un Picasso destructuré.

Vous n'êtes pas satisfait par la photo, appuyez sur la flèche gauche.
En prenant la pause, je repense à ma tête sur le premier cliché. Attention. Rester sérieuse... Vous êtes prêt ?

 photo 2

Pas certaine que ça passe pour une carte d'identité.
J'appuie sur la flèche gauche, je ne dois pas me rater cette fois.
Poker face. Concentration extrême. Vous êtes prêt ?

 photo 3

Ouf !J'ai remis mes boucles d'oreille, et récupéré la planche de photos.

Bonus :

Aliénor en couleur.

planche

frise

J'ai coupé mes cheveux très court. Comme quand j'avais 20 ans.
Il parait que ça me vieillit (selon les jeunes pour qui cheveux courts = coupe de vieux)
et que ça me rajeunit (selon les vieux pour qui cheveux courts = élégant et dynamique).

Pour mes p'tites BD, je garde mon carré.
De toutes façons, je vais laisser repousser : les cheveux courts c'est trop contraignant, il faut prendre le temps de se coiffer tous les matins, quelle perte de temps...

Etienne Daho - Tombé pour la France (Clip officiel)

 

Posté par _Alienor_ à 09:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juin 2018

Projet 52 - Marché

Sauf que le marché le plus proche de chez moi, je l'ai raté, et je n'ai aucune photo d'archives susceptible de faire l'affaire.

Je me suis donc rabattue sur un traitement détourné à la Antiblues...

... on a marché sur la dune...

marché

A gauche mon pied romain, à droite mon pied grec.
Et comme je l'avais dit précédemment,
j'ai également le pied marin et le pied montagnard
(génétiquement et effectivement)

type de pieds

Posté par _Alienor_ à 07:37 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2018

Tous les bébés sont beaux

C'est en tout cas ce qu'il faut dire, sous peine de lynchage.
Car il existe une obligation sociale de trouver tous les bébés beaux.
Surtout pour les femmes.
A cause de l'instinct maternel, j'imagine.

Mais il y a des bébés beaux, et des bébés qui ne le sont pas.
C'est ainsi.

Et de la même manière que je ne me rue pas en bêtifiant sur tous les bébés qui passent, comme beaucoup de femmes de mon entourage (j'estime que les bébés ont besoin de calme, pas de passer de bras en bras au milieu de cris stridents, même bienveillants), je suis incapable de m'extasier hypocritement sur un bébé que je ne trouve pas beau...

beau bébé 1

beau bébé 2

Posté par _Alienor_ à 14:47 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2018

Un décolleté d'enfer !

Etant donné que je tiens plus de Jane Birkin que de Jayne Mansfield, mes interlocuteurs masculins n'ont jamais eu aucune difficulté à me regarder dans les yeux.

Jusqu'à hier.

dans les yeux

Je me suis fait poser un mini holter.

Mon décolleté attire désormais tous les regards.

Même les regards féminins, c'est vous dire.

 

d

OK, ce n'est pas du tout glamour, ni vraiment discret, mais ce n'est que pour la semaine. J'ai renoncé aux vêtements couvrants, car c'est encore pire : on voit une grosse bosse suspecte et les gens louchent encore plus dessus : là au moins dès qu'ils s'aperçoivent que la cause est médicale ils détournent vite le regard...  ^^

Posté par _Alienor_ à 12:53 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2018

Regardez, écoutez, ressentez...

Petit jeu : vous regardez et écoutez attentivement le gif ci-dessous.

Vous vous placez dans un environnement calme et vous notez scrupuleusement TOUT ce que vous : voyez, entendez, ressentez.

On se retrouve après.

 

Qui a entendu ou ressenti quelque chose en visionnant le gif ? et pouvez-vous décrire vos éventuelles sensations dans les comms ?

Personnellement, je peux entendre assez légèrement, et uniquement si je ne suis pas trop concentrée sur l'action, un son vibrant paraissant réel quand le pylone rebondit (une sorte de "vvvouf" ) mais sans plus. En revanche, les bonds provoquent des sensations physiques difficiles à décrire.
Et vous ?

Le gif est silencieux, tous ce que nous pouvons entendre / ressentir n'est donc que le fruit d'une illusion créée par notre cerveau.
Voilà qui rend humble, non ?

Pour ce qui me concerne, je ne suis pas très étonnée: mes tendances synesthètes m'amènent souvent à des mélanges de sensations.

Il semblerait que ceux qui entendent l'image éprouvent plus fréquemment des "sensations auditives dans la vie de tous les jours, comme ressentir une imagerie musicale (avoir un air "bloqué" dans la tête) ou entendre des sons intérieurs ressemblant à des acouphènes".

Si vous voulez en savoir plus, l'article en ligne, vraiment très intéressant...

Alors, et vous ?
Avez-vous entendu/ressenti quelque chose ?

gif silencieux

Un test d'une dizaine de minutes est proposé en fin de page. Je l'ai fait. Si je n'entends que très rarement des sons d'une manière qui me semble réelle, j'ai en revanche des sensations auditives fortes, mais qui s'apparentent plutôt à des subvocalisations involontaires d'onomatopées illustrant certaines images en mouvement, quand les mouvements sont marqués (le son est alors dans ma tête, je n'ai pas l'impression de l'entendre vraiment).
A l'extrême, regarder un pendule de Newton en action (sans le son) me donne des impressions désagréables dans les tympans au moment où les billes s'entrechoquent, comme si je ressentais vraiment les vibrations du bruit (pourtant inexistant).

Chez moi, images et sons interagissent : les sons brouillent les images mentales de ma pensée, et les images peuvent provoquer des impressions de son, or je pense de manière très visuelle (les concepts sont des sortes de formes en mouvement)...
Je commence à comprendre un peu certains de mes problèmes d'attention : le bruit, d'une certaine façon, m'affecte doublement... c'est peut-être pour cette raison que j'y suis autant sensible ?

Posté par _Alienor_ à 08:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2018

Projet 52 - Ligne(s)

Via ferrata ou Accrobranche... follow the LIGNE(S) !

ligne

 

Jacques Higelin - Follow the Line

Posté par _Alienor_ à 07:02 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2018

Ô toi l'amateur de tarot, ce message est à ton attention.

Ô toi qui joue régulièrement au tarot depuis ta tendre jeunesse...
ô toi qui passe des soirées entières à traquer le Petit...
j'espère que tu as remarqué que les images avaient quelque chose à dire et n'étaient pas juste là pour remplir l'espace entre les chiffres... parce que aucun des gros joueurs que j'ai interrogés jusqu'à présent n'a jamais rien remarqué...

Je mets les photos dans le même sens pour que tu voies mieux et comprennes plus vite...

 

... peut-être que si j'avais passé moins de temps à analyser les images, au lieu de me concentrer sur la stratégie, j'aurais été meilleure à ce jeu ? ^^

Posté par _Alienor_ à 12:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
05 juin 2018

Challenge : la déclaration d'impôts

Ceux qui me lisent de longue date le savent bien : dès que j'ai un formulaire à remplir, ou une inscription à faire, c'est la fin du monde, tout va de travers. Du coup je stresse un max, et finis par laisser tomber.
Heureusement, Monsieur veille...

L'autre jour, j'ai voulu signaler une piqure de tique sur le site Ephytia de l'INRA. Au bout d'une demi-heure, malgré ma bonne volonté et mon acharnement, j'ai laissé tomber. Monsieur a pris la relève, et finalisé le truc... Parfois, il reste derrière moi pour m'aider et m'encourager, et c'est un vrai sketch... il ne désespère pas que je réussisse un jour sans lui... ^^

J'ai pris quelques libertés avec la réalité lors de la réalisation de ce strip : il reprend des situations vécues, mais reconstruites autour d'un épisode de déclaration d'impôts, particulièrement de saison...

 

phob adm 1

phob adm 2

Posté par _Alienor_ à 12:25 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,