Jusqu'en décembre dernier, je vivais dans le flou.
A plus de deux mètres, il m'était impossible de distinguer les traits d'un visage, ce qui, ajouté au fait que je ne suis pas du tout physionomiste, rendait mes relations sociales très délicates.

En avril dernier je m'étais décidée à aller voir un ophtalmo, mais comme il ne m'avait diagnostiqué qu'une petite myopie (-1), je ne m'étais pas affolée et avais laissé trainer.

En décembre dernier, motivée par Monsieur qui m'avait menacée de ne plus me laisser conduire, j'ai franchi le pas.

Me voici pourvue de deux nouvelles paires de lunettes, et en même temps dépourvue de mon célèbre prétexte pour ne pas saluer les gens que je croise lorsque je n'ai pas envie de dire bonjour...
Me reste plus que la technique de plonger la tête dans mon sac à main en faisant semblant de ne pas trouver ce que je cherche - technique qui, cela dit, fonctionne à la perfection étant donné la réputation des sacs féminins... (Aliénor n'a pas hérité du gène de la sociabilité)

Quoiqu'il en soit me voilà désormais équipée :

lunettes

1 : de lunettes de vue standard,

2 : de lunettes de vue de soleil pour conduire,

3 : de lunettes de soleil quand je n'ai pas besoin de voir clair,

4 : de lunettes de soleil de rando, qui me servent également pour le jardinage et les travaux d'extérieurs,

5 : de lunettes-loupes pour lire les étiquettes des boîtes de petits pois dans les magasins.

(L'air de rien, c'est quand même génial de voir la vie en net ^^)