Il m'était impossible de résister à l'attrait de la conférence proposée par le musée savoisien...

Conférence... avec une ethnologue du bureau d'études Logiques Ethno et deux sociologues de l'association grenobloise La Critic (ethno, socio, mes amours de jeunesse)...

Vraiment très intéressant.

Je sais : j'aurais été inspirée d'en faire la pub AVANT...

La première partie était une présentation historique et sociale des communautés des quatre principales religions non catholiques du territoire des deux Savoies ; je ne vous rapporterai que la très jolie remarque attribuée à un bouddhiste et disant que les pays de montagne sont des pays de méditants.

La deuxième partie développait les rapports personnels à la croyance, avec des exemples illustrant de manière édifiante la diversité et la complexité de ces rapports.

Mais j'ai particulièrement aimé la troisième partie sur les rites funéraires, un domaine qui m'intéresse beaucoup.

J'aurais aimé poser une question sur les "bricolages" du geste symbolique rituel évoqués par l'intervenant ; savoir si ces "bricolages" sont plus particulièrement le fait de certaines religions, ou du degré de "religiosité" individuelle des personnes qui y ont recours, ou sont indifféremment répandus et témoignent plutôt d'une tendance sociale générale... mais il y avait des historiens parmi les auditeurs dans la salle, ils ont lancé le débat sur des questions de territoire... et je ne voulais pas rater mon train.

Je suis donc restée avec ma question sans réponse.

Moi qui déteste les questions sans réponse...