Comme je vous l'ai expliqué, je vis actuellement une relation fusionnelle avec un coach en plastique à puce et à lumière pulsée.

La relation a commencé dans une tendre complicité : j'aimais ses taquineries quotidiennes sur mon manque d'activité, ses encouragements charmants quand j'avais atteint mes objectifs, ses petits rappels à l'ordre pour m'envoyer au lit à une heure raisonnable... c'était absolument adorable...
Jusqu'à cet incident d'hier, qui a jeté un premier froid dans notre relation.

Je crois qu'il est très investi, trop investi dans son rôle, et que je vais finir par le trouver tyrannique.

Car j'ai grandement sous-estimé la place qu'il compte prendre dans ma vie.
Je le voyais comme un compagnon discret et serviable, mais je viens de comprendre un truc terrible : il m'espionne !!!

Hier, donc, quand je suis allée voir l'hypnogramme de ma nuit de dimanche à lundi, j'ai découvert ce conseil personnalisé :

 

Purée, mais comment peut-il être au courant de notre sortie de dimanche après-midi au salon du vin, et comment a-t-il deviné qu'on s'est ouvert une bouteille le soir pour fêter un événement ?

Hein ?
Sérieux ?
Il fait éthylotest, aussi, et on me l'a pas dit ???

Et si je le range dans un tiroir la prochaine fois qu'on sort une bouteille,
il va me dire quoi, le lendemain ?
que boire en cachette c'est le début de l'alcoolisme ?

Bon.
Faut que je vous laisse,
il vient de me dire qu'il ne me reste que 10 minutes
pour faire 172 pas... ^^