Nous sommes tous bien d'accord : même si elles sont un peu trop mécaniques et un poil ridicules, les règles de politesse sont importantes.
J'ai d'ailleurs bien intégré dans quel groupe social, pour être poli :
on peut/ne doit surtout pas mettre les coudes sur la table ;
on doit/ne doit surtout pas dire "bon appétit" ;
il faut toujours/jamais venir avec une bouteille ou un gros bouquet quand on est invité ;
on fait plaisir/insulte son hôte en lui proposant d'apporter le dessert...
etc.

Bon, ça ok je gère, c'est assez bien défini.

En revanche, il existe des règles ahurissantes, avec lesquelles j'ai beaucoup de mal : celles qui relèvent du faux-semblant social.
Parce qu'elles font appel à un jeu social que j'ai un peu de mal à appliquer (j'ai l'impression de jouer une comédie ridicule) et qu'en plus elles se sont parfois spécifiques à de tout petits groupes sociaux (d'où un potentiel gaffe énoooooorme ^^).

Miss Minerve m'avait fait remarquer un jour que des personnes à qui je n'avais pas proposé de s'asseoir, puisqu'elles m'avaient dit ne passer qu'en coup de vent (visuellement, chez moi, un passage en coup de vent est incompatible avec une position assise), se tortillaient et avaient une furieuse envie de poser leur séant sur une de mes chaises :
Aliénor : Mais elles ont dit qu'elles ne voulaient pas s'arrêter !
Miss Minerve : Si tu crois tous ce que les gens disent, maintenant... !

Faux-semblant, donc : on commence par dire non.
Pas par manque d'envie, juste par politesse, en attendant que l'autre insiste ; ce qu'il fera s'il en a vraiment envie, ou s'il veut juste se montrer poli... avouez qu'on gagnerait du temps et de l'énergie en étant direct !

politesse implicite BD1

politesse implicite BD 2

Ce que j'aime dans les relations humaines,
c'est la sincérité,
et certainement pas les ronds de jambe de convention.