On a longuement médité sur l'Histoire humaine, ses débordements, ses épisodes les plus graves, ses plus belles pages.

On a éduqué ses enfants en leur faisant prendre conscience des défauts de l'animal humain,
en les faisant réfléchir depuis leur plus jeune âge sur les événements de société,
en leur apprenant à réagir avec leur tête, pas avec leurs tripes,
en leur expliquant que les erreurs du passé devaient servir à contruire un avenir plus solide, à faire progresser l'humanité, d'où l'importance du devoir de mémoire,
en leur remplissant le cerveau avec de belles valeurs dites "humaines", solidarité, respect, blablabla,

On leur a expliqué qu'il fallait croire en l'être humain,
malgré tout, et pour toutes ces raisons.

Et aujourd'hui, nous voilà confrontés à ça :

 

J'ai comme l'impression que l'éducation que je leur ai donnée
perd en crédibilité.

" L'humanité qui devrait avoir six mille ans d'expérience
retombe en enfance à chaque génération.
"
Paul Bernard

ou :

on n'est pas sorti de l'auberge !