Chers lecteurs,

Je vous prie d'excuser l'absence de la petite Aliénor, qui prend le frais dans son paradis du bout du monde..........

J'ai bien réceptionné les livres de Mind The Gap et de Kathel, avant mon départ, pour les autres n'ayez aucune inquiétude, les enfants, lâchement abandonnés dans la canicule, sont chargés de les mettre de côté en attendant mon retour.

Ne les plaignez pas trop (les enfants) : ils ont décidé seuls de leur triste sort, m'est avis que la maison vit à un rythme peu orthodoxe en ce moment.

Ne m'enviez pas trop non plus, ici la vie est rude : j'ai cramé sous écran total dès le deuxième jour, et un crabe m'a pincé l'orteil.

Ma plage préférée... il n'y avait pas trop de monde, c'était le matin...

plage Pen Hat

Sinon, j'essaie de reprendre mes crayons. Je griffonne sur un coin de table, sur mes genoux installée sur un rocher. N'ayant quasiment jamais dessiné in situ, je réalise à quel point l'exercice est difficile pour moi qui n'ai déjà pas le sens de la proportion.

Je vous fais tout de même profiter d'un de mes ratages...

croquis

 Je sais.

Ce grave ratage a d'ailleurs durement compromis mon rêve de m'installer ici :

Monsieur : Ok, Aliénor, je n'ai rien contre le fait qu'on emménage ici, mais je ne trouverai pas de travail dans ma branche, de quoi allons-nous vivre ?
Aliénor (sans argument, au culot) : J'ouvrirai une galerie et vendrai mes tableaux...
Monsieur : D'accord. Donc nous allons mourir de faim...
Aliénor (faussement outrée) : Quoi ? et moi qui croyais que tu me soutiendrais dans cette reconversion artistique...
Monsieur : Je te soutiens, mais je te ferai quand même remarquer que tu avais oublié de dessiner la quille. Je veux bien admettre que tu ne l'aies pas vue, n'ayant pas tes lunettes, mais tout de même : oublier la quille sur un bateau A VOILE... (long silence avec moue dubitative)... remarque, tu peux peut-être lancer un style... après les femmes-plies* de Picasso, les personnages ballons de Bottéro, les filiformes de Giacometti... : les voiliers sans quille d'Aliénor !

Je ne passe pas sur vos blogs, parce que la plage m'appelle, je me rattraperai à la rentrée, profitez bien de votre été...

* la plie : le poisson