J'avoue, on frôle la fixette, mais difficile de faire abstraction :
avant-hier journée plutôt calme, mais une quinzaine de secousses hier (même si je n'en ai ressenti vraiment qu'une petite moitié), et près d'une vingtaine aujourd'hui à l'heure où j'écris ces lignes, dont vers 13h00 une de M3.25 et une autre de M3.55, carrément inratables : sol qui vibre, verres qui s'entrechoquent, bruit important.

Si au départ j'ai pu trouver amusant de compter les séismes, maintenant que je compte les fissures je trouve ça nettement moins drôle. J'en ai même découvert sur les murs intérieurs.

Désormais, autour de nous, les éternels échanges sur la pluie et le beau temps s'accompagnent de considérations sismiques.

Nous avons même entendu quelqu'un envisager de dormir, "si ça continue", dans sa voiture avec un kit de survie.

J'en arrive à trouver plus sympathiques les essaims de frelons.

17 oct

 17 nov
évolution entre le 17 octobre et le 17 novembre
Captures d'écran : Sismalp, où je passe plus de temps que sur ma boîte mail ^^

Quoiqu'il en soit, il commence à bien porter son nom, cet essaim.