Je rêvais de le voir un jour, de découvrir le secret de ses circonvolutions gyrusales (gyrales ? gyrielles ? OSEF ! ), de contempler mon aire motrice supplémentaire, d'apprécier l'épaisseur de mon corps caleux, toussa toussa...

Je suis rentrée de l'IRM en serrant amoureusement dans mes bras le livret de clichés contenant le petit CD qui allait me permettre cette rencontre exceptionnelle...

... et là, devant les photos, HORREUR, CRUELLE DECEPTION : je découvre que mon cerveau est

MOCHE.

Il est monstrueusement

ASYMETRIQUE !

Quelle hypocrisie de sa part, vous en conviendrez, lui qui traque la rigueur mathématique sous toutes ses formes, qui se pâme devant les symétries, ben lui il est tout bancal.
Tout mal foutu.
Genre, t'en voudrais pas dans ton cours d'anatomie cérébrale pour pas embrouiller les élèves, tant on dirait que les deux hémisphères appartiennent à des personnes différentes.

Je ne vous parle même pas de mon corps calleux, qui, au lieu de présenter la belle courbe habituellement représentée sur les schémas, est tout en longueur, comme écrasé sous le poids du cortex (asymétrique, ce traitre...), et avec un genou et un splénium hypertrophiés en prime... quelle déception...

Exemple des circonvolutions du haut de mon crâne...

haut du cerveau

Bref.

Mon cerveau est décevant, mais je m'en remettrai.

Cela dit, cette IRM m'a permis de découvrir une impressionnante (de mon point de vue de béotienne) déviation de la cloison nasale agrémentée d'une déviation tout aussi étonnante des méats inférieurs...

portrait IRM

Nan mais sérieux, je suis pas super canon, malgré mes asymétries anatomiques internes ?
J'ai d'beaux zyeux, aussi, nan ?